Le long voyage de Charles Darwin

Le long voyage de Charles Darwin.

Quelques jours après Noël, en 1831, part d’Angleterre, un bateau. Ce bateau comprend dans ses cabines, le jeune naturaliste Charles Darwin. C’est un jeune scientifique qui s’intéresse à la biologie, aux plantes et aux animaux. Et en cette année 1931, il s’élance pour un très long voyage à bord du Beagle, un beau bateau à voile avec deux mâts.

Le long voyage de Charles Darwin

Il fait froid au départ de l’Angleterre et les membres de l’équipage ont dû être très malade pendant quelques jours, la mer étant peu clémente à cette période de l’année. Néanmoins, jour après jour, en ce début d’année 1832, le bateau se descend vers le sud et l’air se réchauffe. Passée l’excitation du départ, le train train quotidien se met en place à bord du Beagle.

La première étape du voyage est l’île de Tenerife aux Canaries. Néanmoins, les autorités de cette île interdisent au bateau d’accoster : une épidémie en Angleterre impose une quarantaine à l’arrivée. Le Beagle continue alors son voyage plus au sud vers les îles du Cap Vert. Le jeune Charles Darwin, petit anglais, découvre pour la première fois la nature luxuriante des îles tropicales, foisonnante de verts, par opposition au vert gazon des campagnes anglaises.

Le voyage continue ensuite par de nombreuses escales en Amérique du Sud. Charles Darwin et l’équipage restent longtemps en Amérique du Sud où ils trouvent des fossiles de dinosaures similaires à celles du Royaume Uni. Trois ans et demi après son départ, le Beagle, magnifique bateau, passe le fameux détroit de Magellan. C’est un passage délicat au sud de l’Amérique du Sud qui permet de passer de l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique.

Le temps passé en Amérique du Sud a permis à Charles Darwin de collecter des animaux et des fossiles d’animaux et de les envoyer en Angleterre régulièrement au gré des bateaux passant par là.

En Novembre 1934, l’équipage assiste à une gigantesque explosion d’un volcan au Chili ! Un peu plus au nord, ils trouvent une ville dévastée par les tremblements de terre et les Tsunamis, ces vagues géantes qui peuvent détruire même les bâtiments les plus solides !

Voici ce qu’en dit Charles Darwin dans un livre qu’il écrit pendant son voyage :

Pendant la nuit du 19, le volcan d’Osorno se met en éruption. À minuit la sentinelle observe quelque chose qui ressemble à une grande étoile ; cette étoile augmente à chaque instant et, à trois heures du matin, nous assistons au spectacle le plus magnifique. À l’aide du télescope, nous voyons, au milieu de splendides flammes rouges, des objets noirs projetés incessamment en l’air, puis retomber. La lueur est suffisante pour illuminer la mer.

Charles Darwin

Quelques mois plus tard, Charles Darwin arrive à l’archipel des Galapagos. Les Galapagos sont des îles situées dans le Pacifique à l’endroit où se rencontrent des courants d’eau froide et des courants d’eau chaude. C’est un endroit fantastique où des animaux uniques au monde habitent ! Charles Darwin s’extasie de voir des espèces d’oiseaux inconnus mais aussi devant les gigantesques tortues terrestre des Galapagos. La biodiversité de l’île est unique.

Puis, le voyage reprend, vers Tahiti avec sa végétation luxuriante puis la Nouvelle-Zélande, enfin, le Beagle fait également escale en Australie, aux îles Coco, aux Seychelles avant de remonter tout l’Atlantique en direction de l’Angleterre. Après cinq ans de voyage, Charles Darwin rejoint sa famille en Angleterre. Cinq ans de voyage où il a collecté de nombreuses collections de végétaux, de fossile et d’animaux empaillés. Cette précieuse collection lui permettra par la suite de développer sa théorie de l’évolution en observant que des animaux semblables mais différents peuplent les quatre coins de la planète.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 7 =